Le schéma d'aménagement lumière

Pour un éclairage… beau,  juste et durable!

Les travaux d’éclairage public avaient, par le passé, seule vocation à régler des problèmes d’urgence sécuritaire ou à répondre à des demandes ponctuelles de riverains.
 
Aujourd’hui les communes ont bien compris que les notions d’éclairage et de vision nocturne de la cité ont considérablement évolué, notamment avec la prise en compte des enjeux environnementaux dans le cadre d’une démarche de développement durable.
 
Dans ce contexte, un Schéma Directeur d’Aménagement Lumière (SDAL) répond à un certain nombre d’objectifs et notamment :
 
 -  Mieux éclairer ou éclairer "juste",
 -  Intégrer esthétiquement le mobilier d’éclairage,
 - Optimiser les coûts de fonctionnement du patrimoine en générant des économies tant sur les consommations d’énergie que sur les coûts de maintenance.
 
Le SyDEV dispose aujourd’hui des moyens internes pour la mise en œuvre d’un "SDAL" permettant de proposer un coût plus compétitif aux communes qui pourraient être intéressées par une telle démarche.
Ainsi, à partir de l’analyse du patrimoine existant, le SDAL doit pouvoir proposer :
 
 -  Des principes d’éclairage et de niveaux d’éclairement selon la hiérarchie des espaces et des voies à traiter (harmonie entre les automobilistes, cyclistes ou cyclomotoristes et piétons),
 - Des ambiances au travers de la qualité de couleurs de la lumière préservant la cohérence et l’harmonie dans la perception globale de la commune (mise en valeur du patrimoine bâti),
 -  L’élaboration éventuelle d’un parcours thématique nocturne (histoire de la commune par exemple)
 -  Des actions visant à mettre en place une véritable politique d’économies d’énergie, avec une réflexion approfondie sur les temps de fonctionnement.
Depuis 2010, le SyDEV a mis en place une démarche de SDAL simplifié pour les communes de moins de 2 000 habitants.