Inauguration du projet PhARRE au SyDEV

Inauguration du projet PhARRE au SyDEV

Autoconsommation et stockage d’énergie

Entre production d’énergie renouvelable, pilotage intelligent et stockage via des batteries de seconde vie, le pari réussi du SyDEV et de Bouygues Energies & Services. Le 21 septembre 2020, les 2 partenaires inauguraient un projet innovant de production d’électricité solaire stockée via des batteries de véhicules électriques de seconde vie. Le projet baptisé PhARRE - Photovoltaïque, Autoconsommation, Recharge et Réseau Électrique – permet déjà de soutenir les besoins en électricité du siège du SyDEV.

Verdir les consommations et diminuer l’impact sur le réseau électrique
Depuis 10 ans, le SyDEV s’est engagé dans des opérations d’économie d’énergie sur son siège de La Roche-sur-Yon qui lui ont permis de réduire de 40 % l’impact de sa consommation énergétique sur le réseau. Avec le projet PhARRE l’objectif était de tester de nouvelles possibilités de production et de stockage de l’énergie, et ainsi d’envisager le déploiement de ces solutions à l’échelle des bâtiments publics vendéens.

Le projet PhARRE a d’abord consisté en l’installation en toiture d’un système de production photovoltaïque de 200 m2 de panneaux (39,5 kWc). Le choix d’auto-consommer l’électricité produite directement dans le bâtiment s’est imposé pour assurer une diminution de l’impact de la consommation énergétique du bâtiment sur le réseau. Le siège abritant essentiellement des bureaux, la consommation est majoritairement en journée c’est-à-dire au moment où la production d’énergie photovoltaïque est possible. Un surplus de production peut apparaître dans la journée mais aussi et surtout pendant les week-ends et les jours fériés. Pour cette raison et afin d’optimiser la quantité d’énergie électrique autoconsommée, le SyDEV a eu recours à la mise en place d’un système de stockage. L’objectif : conserver ces surplus et les réutiliser à des moments plus appropriés.

Donner une seconde vie aux batteries de véhicules électriques
Le caractère innovant du projet PhARRE porte également sur le choix des solutions de stockage de cette énergie. Afin de limiter encore davantage l’impact environnemental, le choix s’est orienté vers des batteries de VE ayant perdu 25 % de leur capacité de stockage et ne répondant donc plus au besoin d’autonomie d’un véhicule. Quatre batteries de Renault Kangoo ZE de première génération ont donc été installées en sous-sol - 48 kW/h de stockage, l’équivalent d’une heure de consommation pour stocker l’énergie renouvelable produite. Le projet PhARRE, en donnant une seconde vie à ces batteries, permet de prolonger leur utilisation de 10 ans.

Et demain ?
La prochaine étape consistera à intégrer un pilotage intelligent de la recharge des véhicules avec le système déjà installé pour permettre une gestion optimisée de l’ensemble de l’électricité consommée sur le site. Il est également envisagé de dupliquer l’installation à l’échelle d’une commune vendéenne.