Smart Grid Vendée

Les réseaux électriques intelligents, pourquoi ?

 

Le réseau électrique subit des bouleversements qui sont à l’image de ceux que subit actuellement notre paysage énergétique mais aussi nos moyens de communication : développement des énergies renouvelables, mobilité électrique, internet des objets, …

Le réseau électrique doit évoluer, et devenir intelligent, notamment si l’on veut accueillir plus d’énergies renouvelables ou de mobilité électrique durable car le réseau électrique ne dispose pas actuellement d’une conception ni d’un cadre légal lui permettant d’accepter toujours plus d’énergies renouvelables .

Un réseau électrique intelligent est un réseau qui lui s’adapte aux contraintes : il n’a donc pas besoin d’être surdimensionné. Il faut pour cela équiper le réseau électrique de capteurs-actionneurs, qui permettront de connaître régulièrement l’état du réseau électrique et d’agir dynamiquement en fonction des mesures grâce à des outils informatiques "intelligents".

Le projet Smart Grid Vendée

Le projet Smart Grid Vendée est un "démonstrateur" Smart Grids (réseaux électriques intelligents) aux dimensions uniques car celui-ci porte sur tout un département et implique des ressources de consommation et de production multiples (bâtiments publics, éclairage public, usines d’eau potable, parcs éoliens, parcs photovoltaïques).

Le modèle technique qui y est testé est novateur car les collectivités (via le SyDEV) en constituent une partie de l’intelligence centralisée.

 

Amorcé en 2013 et pour une durée de 5 ans, Smart Grid Vendée place 8 partenaires publics ou à vocation de service public aux côtés d’acteurs privés. Le SyDEV assure la coordination du projet et Enedis en est le directeur technique. 28 millions d’euros sont investis par ce consortium, dont 9 millions d’aides de l’ADEME dans le cadre des Investissements d’Avenir.

Smart Grid Vendée teste les nouveaux concepts associés aux Smart Grids avec l’ensemble des parties prenantes : autorité concédante (SyDEV), gestionnaires de réseaux (Enedis, RTE), agrégateurs et offreurs de capacité (General Electric, Actility), fournisseurs de solutions (Engie Ineo, Legrand, Actility). Enfin, un partenaire académique (Le CNAM) investigue le volet sociétal et celui de la formation.

Smart Grid Vendée s’inscrit dans une démarche globale de recherche et développement pour la mise en place de réseaux électriques intelligents par les gestionnaires de réseaux de distribution et les collectivités, en définissant des nouveaux outils de pilotage capables de tirer parti de l’apport des énergies renouvelables et de la modulation de la consommation aussi appelées flexibilités. C’est l’un des seuls projets mondiaux à tester l’intégralité de la chaîne, du producteur d’énergie éolienne ou photovoltaïque au consommateur final en passant par les réseaux de distribution.

Périmètre du démonstrateur Smart Grid Vendée
 

les infrastructures suivantes sont équipées de dispositifs permettant le contrôle et la gestion des productions et consommations  :

CARTE-SMART-GRID-VENDEE.jpg

Les enseignements de Smart Grid Vendée

Le projet Smart Grid Vendée, démarré en 2013, s'est terminé en septembre 2018, après 5 ans et demi de travail et de tests grandeur nature.

1. L’analyse de ces données a constitué une première étape de l’optimisation énergétique car la compréhension des habitudes de consommation peut amener à réaliser des économies d’énergie intéressantes.

2. Puis, des programmes ont été développés en vue d’optimiser l’exploitation du réseau à l’aide de ces nouvelles données :
• Enedis est aujourd’hui capable d’opérer des ajustements en temps réel et au niveau local afin de mieux acheminer l’électricité produite.
• Une nouvelle manière de raccorder plus vite et au meilleur coût les énergies renouvelables a été testée et développée.
• Les consommateurs ont été accompagnés pour devenir flexibles et consommer au moment opportun.

Et la suite ?

Les éléments déjà testés au niveau vendéen avec Smart Grid Vendée vont maintenant pouvoir faire l’objet d’un déploiement à plus grande échelle dans le cadre de SMILE. (Smart Ideas to Link Energies).
Lancée à la fin de l’année 2016 pour accompagner les entreprises et les territoires qui portent des projets de réseaux énergétiques intelligents, l’Association SMILE compte désormais plus de 200 adhérents.
SMILE a pour ambition de créer un grand réseau électrique intelligent pour l’Ouest de la France en s’appuyant sur ses atouts industriels dans le domaine du numérique, des énergies renouvelables et de la transition énergétique.
L’objectif est d’être une véritable vitrine industrielle de l’excellence française des technologies Smart Grids au service de la transition énergétique et de la croissance verte, avec un rayonnement national et international incontestable.

 

 

 

 

17-LogofinalSMILE.jpg