Vendée French Tech

Le contexte

Dans la continuité du mouvement national French Tech, le Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique a lancé un appel à candidatures "Réseaux Thématiques French Tech" destiné aux territoires en 2016.

Cet appel à projet visait à identifier, valoriser et développer des éco-systèmes entrepreneuriaux innovants pour intégrer une dynamique nationale et une vision internationale en s'appuyant sur des acteurs locaux mobilisés et fédérés autour d’une stratégie.

La thématique réseaux intelligents

Convaincus que les réseaux intelligents de manière large constituent une brique essentielle du développement économique et des territoires, les acteurs mobilisés en ont fait la thématique de French Tech Vendée. Ce domaine porteur repose sur le déploiement d’un panel de technologies issues du croisement des filières industrielles du numérique et de l'énergie. L'initiative Smart Grid Vendée initiée dès 2013 par le SyDEV, permet déjà d’apporter des retours d’expérience sur un réseau intelligent, celui de l’électricité, mais aussi sur le déploiement des compteurs intelligents, l'émergence de bâtiments à énergie positive et les bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Preuve de cette réussite, le SyDEV, avec les deux Conseils Régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire, et les huit autres syndicats départementaux d'électricité regroupés en deux Pôles énergie, mobilisent depuis 2016 un regroupement de collectivités et d’industriels dans l’ouest de la France. Cette dynamique, baptisée "SMILE(Smart Ideas to Link Energies) vise à la création d’une "vitrine" de l’excellence industrielle française en matière de réseau électrique intelligent.

A l'heure de la transition numérique et énergétique, le SyDEV s’est tout naturellement associé à la candidature du Département et le label French Tech a été obtenu le 25 juillet 2016.

Ce label est le moyen d’ouvrir la thématique aux réseaux intelligents de manière large, et de faire du territoire vendéen un écosystème de start-ups innovantes en matière de réseaux intelligents, une référence nationale et un ambassadeur international de cette thématique.

A l'heure de la transition numérique et énergétique, le SyDEV s’est tout naturellement associé à la candidature du Département et le label Vendée French Tech a été obtenu le 25 juillet 2016, au titre du Réseau thématique #Clean Tech et #Mobility.

Une communauté entrepreneuriale innovante

La Communauté Vendée French Tech est une communauté entrepreneuriale dynamique, diversifiée et innovante. Ce sont des marqueurs forts du Territoire.
Elle est naturellement composée de jeunes pousses (start-up, scale up* en puissance) et d’entreprises innovantes positionnées sur une grande variété de domaines d’activités touchant notamment au numérique, à l’industrie, aux services, à la santé, à l’énergie, à la mobilité, etc.
Le rôle premier de Vendée French Tech consiste à identifier, fédérer, connecter tous les acteurs (locaux, régionaux, …) intéressés par la Tech et générer ainsi une plateforme de services et d’actions au bénéfice de l’écosystème pour plus de visibilité, de compétitivité et d’efficience.
La dynamique est portée depuis Septembre 2017 par le GIP Vendée Numérique (en charge du développement des infrastructures THD en Vendée) avec un Conseil d’Orientation dédié Vendée French Tech.
Il est composé des acteurs institutionnels suivants :
•    le Département de la Vendée
•    le SyDEV
•    la CCI de la Vendée
•    le GIP Vendée Numérique
•    le Réseau Entreprendre Vendée
•    la Roche sur Yon Agglomération
•    la Société ENEDIS

Dans le cadre du nouvel élan lancé par le Ministère de l’Industrie et des Finances en décembre 2018 (re-labellisation du réseau French Tech), un collectif d’entrepreneurs incarnant la Communauté French Tech de Vendée s’est constitué en Février 2019. Ce collectif a vocation à s’élargir au gré des besoins de représentation des différentes composantes de la Communauté French Tech de Vendée.
Il a pour rôle d’incarner la French Tech au niveau local, de définir la stratégie, les orientations, les projets et de fédérer et plus largement d’impulser la dynamique du réseau.
* start-up qui passe dans une phase de scale-up lorsque le challenge principal n’est plus de rechercher un modèle d’affaire viable, mais de croître afin d’exécuter ce modèle d’affaire à plus large échelle pour mieux atteindre leur marché.